L’histoire de deux géants Becker & Mercedes Benz

Si les gens ont oublié comment leurs noms se sont associés l’un à l’autre, en tout cas l’histoire ne la pas fait. L’histoire remonte à 1945 quand M. Max Egon Becker fonde dans sa maison de Pforzheim, ville réputée pour son horlogerie un petit atelier de réparation pour postes de radio. Cet homme qui est passionné de sport mécanique rêvait depuis toujours de construire des autoradios, mais dans le temps il ne savait qu’il serait à l’origine de la création d’une marque, dont la réputation serait étroitement liée à la célèbre Mercedes Benz.

C’est après trois années que les premiers pas du rêve de M. Max Egon Becker commencèrent à se construire, en 1948 plus précisément il crée son premier autoradio qu’il l’appela « Aerophon ».

Une année plus tard, Mercedes Benz AG organise une compétition dans laquelle M. Max Egon Becker est appelé à participer avec l’autoradio “AS49” qui était son dernier modèle à l’époque. Le verdict est incontesté “Vraiment Splendide”. Durant la même année M. Max Egon Becker modifie son “AS 49” en perfectionnant ses fonctionnalités, pour à la fin concevoir le “AR 5065” et finalement le “Solitude”. A la recherche d‘info sur un autoradio pas cher veuillez cliquer sur le lien suivant. Tous ces efforts ont été couronnés par la signature d’un contrat avec Mercedes Benz AG pour équiper les véhicules de la marque.

A l’automne de la même année, la Mercedes Benz 170 S fût exposée au célèbre Salon de l’automobile de Paris équipé de l’autoradio Becker “AS 49”.

Au cours de la même année, M. Max Egon Becker fonde sa propre société sous le nom de Becker Autoradiowerk, à remarquer que l’Europe a assisté à la création de la première usine d’autoradio dans toutes ses contrées.

Fervent de sport automobile comme toujours, M. Max Egon Becker concourt à des événements internationaux comme le rallye de Monte Carlo, dans lequel en 1952 l’autoradio “Becker Monaco” et en 1954 le “Becker Mexico” on leur décerne le prix du meilleur équipement radio pour automobile ( les noms de “Grand prix”, “Avus”, “Europa” et de Mexico” relatifs à la course automobile sont toujours employés de nos jours pour nommés les autoradios de la marque comme un rappel de ces temps épiques).

L’autoradio de nos jours en 2016

Ces liens qui remontent à 1949 avec Mercedes Benz AG, ne cesse d’influencer la philosophie de la marque, et ont un impacte très conséquent sur la politique de lancement de nouveaux produits par la société. Ainsi M. Max Egon Becker, devait présenter au monde le premier autoradio FM à recherche automatique de fréquences, qu’il l’appela “Mexico”.

Ainsi les liens de deux géants se sont créer n’ont pas pour toujours, mais pendant une époque bien précise, c’était l’âge d’or de l’industrie lourde en Europe caractérisée par le boom qu’a connu le secteur automobile. Lorsqu’on parle d’une automobile, l’on cite aussi l’équipement associé qui fait que cette dernière devient une œuvre d’art, et c’était le cas lorsque deux noms s’y sont associés, Mercedes Benz et Becker, deux grandes marques qui ont marqué cet âge d’or par leur commun exploit.